Urgence dépannage

6j/7 de 8h à 20h

0 820 69 20 04

Travaux de remise en état :

demandez votre devis

Comment financer son projet de rénovation immobilière aux alentours de Coignières ?

Vous êtes prêt à sauter le pas et rénover une maison ancienne que vous venez d’acquérir ? Avant d’entamer les travaux, il est normal de calculer le budget disponible. Il est donc nécessaire de faire des démarches auprès des organismes bancaires et d’avoir connaissance des différentes aides d’Etat auxquelles vous pouvez prétendre.

De plus, la rénovation immobilière est très large et peut comprendre de nombreux travaux différents. Rénovation des sols et des murs, pose de nouvelle menuiserie, travaux de plomberie… il faut être vigilant à la prise en compte de ces différents postes de dépense dans votre enveloppe budget.

Couple allongé par terre qui sourit, plan et tasses de café

Financer vos travaux de rénovation immobilière

  • Le prêt à taux zéro (PTZ): il s’agit d’un prêt remboursable sans aucun intérêt. Il a été mis en place pour les personnes qui souhaitent acheter ou faire construire leur future résidence principale. Il est accordé suivant un certain nombre de critère : localisation, nombre d’occupants du logement, conditions de ressource.
  • Le prêt immobilier classique: le prêt immobilier peut être utilisé pour financer des travaux de rénovation à conditions que ces derniers dépassent l’enveloppe de 75 000 € ou qu’ils soient réalisés en même temps que l’achat du logement. Si ce dernier n’est pas envisageable, vous pouvez toujours opter pour un prêt à la consommation classique.
  • Le prêt épargne logement : établi à partir des données d’épargne sur le plan épargne logement (PEL), il peut être utilisé pour le financement de travaux de réparation ou d’amélioration de votre résidence principale, que votre habitation soit neuve ou ancienne.
  • Eco-prêt à taux zéro: ce prêt sans intérêt permet de financer jusqu’à 30 000 € de travaux d’économie d’énergie comme le changement de menuiserie. Il est attribué sans condition de ressources, sur une durée de 15 ans maximale.
  • Prêt à l’accession sociale: ce prêt remboursable avec des intérêt permet le financement de travaux d’amélioration, d’agrandissement ou d’économie d’énergie d’un coût minimal de 4000€, au sein de la résidence principale. Il est soumis à des conditions de ressources, de localisation et de nombre d’occupants du logement.

Quelles sont les différentes aides d’Etat ?

Les aides d’Etat sont multiples et dépendent de plusieurs conditions. C’est pourquoi nous vous présentons les trois plus importantes :

 

  • Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE): il s’agit d’un dispositif fiscal vous permettant de réduire de votre impôt sur le revenu une part des dépenses engendrées lors de travaux d’amélioration énergétique effectué dans votre résidence principale. Le taux varie de 15% à 50%  du montant des dépenses engagées en fonction de la nature de celles-ci.
  • TVA à 5,5 % pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique
  • Aides du programme « Habiter mieux » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)